mercredi, 23 mai 2018 06:31

Bac 2018 : Les astuces de Babbel pour réussir les épreuves de langues vivantes

Cette année encore, plus de 300 000 candidats se pencheront sur leur copie pour passer le baccalauréat général. Avec des coefficients allant de 2 à 4 - en fonction de la filière et de l’option (LV1 ou LV2) - les langues vivantes ont une importance majeure dans cet examen. Bien que Les Ramblas à Barcelone ou Camden Market à Londres soient le cadre idéal pour apprendre une langue, les étudiants doivent bien souvent trouver d’autres moyens pour se préparer à cet examen tant redouté. Ben Davies et Nicole Hinz, spécialistes en linguistique chez Babbel, se sont penchés sur la question pour proposer aux étudiants conseils et astuces de révisions pour réussir ses épreuves de langues haut la main.

La règle générale : booster sa motivation et s’organiser


1. Bien définir son objectif et s’y accrocher
Il n’y a rien de plus motivant que d’atteindre un objectif donné. La première étape est donc de se fixer des objectifs concrets et atteignables. Il peut s’agir d’une mention au bac ou bien de pouvoir tenir une conversation lors d’un prochain voyage, par exemple.

2. Se créer un programme de révision
En réalisant un planning réaliste, regroupant tous les sujets à réviser avant les dates fatidiques du 20 au 22 juin. De cette façon, exit les mauvaises surprises !

3. Mettre la technologie au service des langues
Les jeunes entre 18 et 24 ans passent en moyenne presque quatre heures sur leur smartphone[1]. Paramétrer ses diverses applications et réseaux sociaux dans une langue étrangère est un bon moyen de transformer la procrastination en révision efficace, voire intuitive.

4. Aller plus loin
Apprendre par cœur des règles de grammaire ou de conjugaison peut vite devenir rébarbatif. Pour éviter ce piège il est important de s’intéresser à ce qui entoure culturellement une langue et de comprendre qu’elle donne accès à un tout nouveau monde. « La langue est la clef de la culture – elle permet de rencontrer de nouvelles personnes, de découvrir la musique ou la littérature d’un autre pays », explique Ben de Babbel.


Se préparer à l’écrit


1. Lire dès que l’on peut
Lire un livre aide à se familiariser avec la langue et permet une meilleure compréhension de certaines expressions. On peut bien sûr choisir le support en fonction de ses envies : un livre, le journal ou même des magazines.

2. Échanger des messages avec ses amis
Il s’agit presque d’un rituel dans les cours de lycée : se faire passer des petits mots entre amis. Pourquoi ne pas mettre ces échanges à profit pour apprendre de nouveaux mots de vocabulaire ?

3. Penser à la visualisation
Cette technique consiste à écrire chaque jour sur une grande feuille un mot, une expression ou une phrase qui pourrait être utile lors d’une rédaction. En accrochant ensuite cette feuille à un endroit bien visible, l’apprentissage est facilité. On peut bien sûr aussi utiliser des Post-it et varier les couleurs.

4. Varier les formats
Tout le monde n’apprend pas de la même manière, il ne faut donc pas hésiter à s’essayer à d’autres formes d’écriture : tenir un journal intime, écrire des poèmes, des recettes de cuisine, des jeux…

5. Apprendre en s’amusant
Pour éviter de se limiter aux expressions traditionnelles ou trop formelles, il est toujours bénéfique d’apprendre des phrases amusantes, des citations, des paroles de chanson et de les utiliser lors de l’épreuve écrite.



Et l’oral alors ?

Pour les candidats passant un BAC L ou ceux des filières S et ES qui connaîtront les joies du rattrapage, il ne faut pas oublier de se préparer pour 20 minutes d’oral incluant une présentation et une discussion.


1. Se parler à soi-même, pourquoi pas ?
Même si cela paraît évident, il ne faut pas oublier qu’il faut s’entraîner à parler pour apprendre une nouvelle langue. Pour débuter, se parler à soi-même reste une bonne solution pour mieux maîtriser l’oral.


2. Regarder une série en V.O.
Regarder une série offre une immersion dans la langue apprise et allie l’apprentissage avec un intérêt personnel, ce qui maximise la motivation ! Le conseil de Nicole de Babbel : « Regarder ses séries préférées dans la langue étudiée. S’intéresser aux dialogues aide beaucoup. L’idéal est de reproduire les expressions mais également les intonations pour se familiariser avec la mélodie des phrases ».


3. S’entraîner avec des amis
Avoir de vraies conversations est un très bon moyen de s’entraîner à l’oral du baccalauréat. Beaucoup d’apprenants participent avec plaisir à ce genre d’échanges. Une alternative est également de se laisser des messages vocaux dans la langue apprise.


4. Trouver son modèle de prononciation
Il peut s’agir d’un blogueur que l’on apprécie, d’une actrice, d’un chanteur… L’idée est de tenter de reproduire son intonation, sa gestuelle ou ses mimiques. La logique expliquée précédemment s’applique : mettre à profit un moment agréable et un intérêt personnel pour apprendre.

 

Plus d'informations : www.Babbel.com



[1] 2e Baromètre de la santé visuelle réalisé pour le compte de l'association nationale pour l'amélioration de la vue (AsnaV)

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.