mardi, 23 janvier 2018 09:22

Référencement en 2018 - comment faire pour booster votre classement

Non, ce n'est pas un post sur les prédictions SEO pour 2018. C'est un guide basé sur des stratégies qui fonctionnent déjà et qui fonctionneront encore mieux tout au long de cette année.

Vous savez que les règles changent assez rapidement. Chaque année, il y a plus de 500 changements dans l'algorithme de Google. Bien sûr, certains d'entre eux sont mineurs mais combinés, ils nécessitent de nous faire repenser notre stratégie au moins une fois par an.

Le terme "repenser" est assez fort. Choisissons plutôt "améliorer". Vous voyez, avec chaque changement d'algorithme, Google essaie de rendre son moteur de recherche plus convivial pour les utilisateurs. En d'autres termes, offrez-leur un meilleur contenu et plus ciblé. Ce qui est exactement ce que nous, les éditeurs devront également viser.

Si je devais résumer tout ce qui suit en une seule phrase, ce serait un contenu faisant autorité. Tout comme dans le milieu universitaire où "publier ou périr" est devenu la nouvelle devise, il ne s'agit pas seulement de publier n'importe quel type de contenu. En 2018, il n'y aura pas de référencement efficace sans bonne rédaction. Regardons les facteurs SEO les plus importants à considérer cette année.

1. RankBrain est le chef d'orchestre

En 2017, Google a annoncé qu'il laisserait l'Intelligence Artificielle mener la recherche. Et le nom de l'algorithme en charge de cette tâche est RankBrain.

Que fait RankBrain exactement ?
Tout d'abord, il apprend des utilisateurs humains. Ensuite, il utilise cette connaissance pour classer les sites Web en conséquence.

Voici un exemple de recherche pour faciliter les choses. Disons que vous cherchez la recette parfaite de margarita. Les premiers résultats dans Google ressemblent à ceci :



Maintenant, vous organisez une grande fête et vous ne voulez rien de moins que des margaritas parfaites pour vos invités. Instinctivement, vous cliquez sur le premier lien. Mais vous réalisez que la recette est mal écrite, les indications ne sont pas claires et vous n'êtes pas trop fan des photos non plus.

Il vous faudra environ 5 secondes pour repérer tout cela.

Vous rebondissez donc sur la page des résultats et vous cliquez sur le troisième lien. Celui-ci ne vous offre pas un, mais sept façons de faire une margarita. Vous pouvez certainement trouver votre recette parfaite là, non ? Bien sûr, vous restez sur ce site un peu plus longtemps. Vous comparez les recettes, vous choisissez la meilleure et peut-être même vous notez la recette choisie.

RankBrain remarquera tout cela. Si plus de gens suivent le même schéma, RankBrain conclura que le premier résultat n'est pas si bon, mais que le troisième est incroyable. Il va donc pénaliser le premier site et booster le classement du troisième.

La conclusion ? Le contenu faisant autorité gagne toujours.

2. Pensez au classement organique comme "naturel"

Lorsque nous utilisons le terme dans ce contexte, nous ne pensons pas aux êtres vivants. Mais nous devrions.

Comme l'illustre l'exemple ci-dessus, rien n'est figé dans les classements organiques. Les résultats de recherche évoluent continuellement.

Vous pouvez être classé dans le top 10 des résultats en ce moment, mais tout ce qu'il faut pour rétrograder votre article à la 50ème position sont quelques concurrents avec un contenu meilleur que le vôtre et quelques utilisateurs qui rebondissent rapidement sur vos pages.

Bien qu'il n'y ait rien que vous puissiez faire sur l'écriture de vos concurrents, vous pouvez certainement vous assurer que la vôtre est à la hauteur. Et, plus important encore, vous pouvez vous assurer que vous publiez régulièrement. Donnez aux robots Google une chance de trouver quelque chose de nouveau chaque fois qu'ils explorent votre site Web.


3. Adopter un style conversationnel

La recherche vocale est de plus en plus usitée, ce ton conversationnel doit être reporté dans les écrits. Des assistants comme Siri et Alexa sont là pour faciliter la vie de leurs utilisateurs.

Il est peu probable que les utilisateurs de la recherche vocale utilisent des phrases courtes et non naturelles comme "capuccino". Ils sont plus susceptibles d'utiliser quelque chose de complexe et ciblé. Quelque chose dans le genre : "Siri, comment faire un capuccino à la maison?" Ou "Alexa, quel est le meilleur capuccino près de moi ?"

Qu'est-ce que cela signifie pour les éditeurs ?
Tout d'abord, vous devez adapter votre contenu à un ton de voix plus conversationnel.
Ensuite, vous n'avez aucune raison d'éviter les mots-clés de longue traîne. Plutôt l'inverse. Ils peuvent avoir un volume de recherche inférieur maintenant, mais cela ne durera pas. De plus, les mots clés de longue traîne apportent un trafic plus ciblé. Cela signifie que les personnes qui cliquent sur votre lien resteront plus longtemps sur votre page.


4. Plus long et plus profond, votre contenu sera mieux indexé

Il y a 5 ans, les bots de Google auraient exploré votre site Web pour voir combien de fois vous avez utilisé tel mot clé dans votre contenu. De part sa récurrence, vous auriez été plus ou moins bien classé.

Mais, comme nous le savons tous, cette stratégie n'a plus de valeur. Les utilisateurs détestaient ça et Google est devenu plus intelligent.

Le RankBrain d'aujourd'hui est complètement différent. La densité de mots-clés importe toujours, mais pas autant qu'on peut le penser. Les bots regardent principalement d'autres choses : les balises ALT, les mots-clés dans l'URL, les balises H1, les méta descriptions et ainsi de suite.

Mais, plus important encore, ils regardent le contexte.

Ils savent quels mots et expressions sont généralement associés à un mot-clé, donc ils cherchent ça. Google a besoin de contexte et vous pouvez lui donner des mots pour contextualiser, ce termes sont appelés des mots clés LSI.

Ainsi, plus vous contextualisez, mieux vous serez classé. Afin d'avoir la chance d'utiliser autant de mots-clés LSI que possible, vous devez écrire plus que vos concurrents. Un article de 300 mots ne ferait jamais la différence.

Idéalement, vous devriez essayer de garder vos messages autour de ou au-dessus de 2 000 mots. En plus de pouvoir conextualiser, un plus grand nombre de mots vous donne également une chance de couvrir tous les aspects d'un sujet. À son tour, cela gardera les utilisateurs sur votre page et réduira votre taux de rebond.

Bien sûr, cela ne signifie pas que vous avez besoin d'écrire jusqu'à l'atteinte du quota. Encore une fois, être naturel compte. Couvrez votre sujet en profondeur, mais n'abusez pas juste pour écrire plus que Wikipédia sur un sujet donné.


5. Ne pas ignorer le mobile

60% des recherches sur Google sont effectuées via un appareil mobile. Ce nombre augmentera tous les jours. C'est pourquoi Google passe à un indice mobile-first .

En un mot, cela signifie que votre page mobile sera considérée comme le point de référence dans votre classement par les robots Google. Bien que vos pages optimisées pour les mobiles puissent toujours apparaître dans les recherches sur les ordinateurs, vous serez totalement invisible dans les recherches mobiles.

Votre travail ?
Assurez-vous que votre site Web est adapté aux appareils mobiles, bien sûr. Voici comment :

- Passez à une version responsive au lieu d'une version mobile, ce qui garantit une expérience transparente sur tous les appareils.
- Assurez-vous que le site Web est facile à utiliser sur les appareils mobiles (même les sites Web responsives ont des problèmes)


Points clés à retenir

"Plus les choses changent, plus elles restent les mêmes." Cet adage ne pourrait être plus vrai pour le référencement. Oui, nous sommes confrontés à des tonnes de changements, mais tous vont dans le même sens : un meilleur contenu et une meilleure convivialité.

En d'autres termes, si vos lecteurs aiment votre contenu, Google le fera aussi. Il est temps de devenir humain et d'écrire pour de vraies personnes au lieu des bots. Ainsi, il est impératif que lorsque vous embauchez des rédacteurs SEO, d'oublier les anciennes pratiques. Ne pensez plus à la densité des mots clés et concentrez-vous sur le contexte et approfondissez. Tout comme une mauvaise recette, vos lecteurs peuvent facilement dire quand vous faites semblant, c'est-à-dire quand vous écrivez juste pour les classements. Donnez-leur quelque chose d'utile et ils afflueront sur votre site Web.

Version AMP de l'article

3 Commentaires

  • Lien vers le commentaire Alexandre Faure lundi, 05 février 2018 15:24 Posté par Alexandre Faure

    Des conseils très pratiques pour les référenceurs et utile pour optimiser le positionnement en vue de générer plus de visibilité à un site. Merci à l'auteur.

  • Lien vers le commentaire Nicolas Durand mercredi, 07 février 2018 15:38 Posté par Nicolas Durand

    Un billet bien choisi je trouve! Effectivement, il faut suivre les consignes prescrites par Google pour éviter les pénalisations en matière de référencement, et vos conseils ont plus qu'indispensables pour y échapper.

  • Lien vers le commentaire Pascal Roux jeudi, 08 février 2018 11:57 Posté par Pascal Roux

    Comme à l'accoutumé, vos consignes nous sont indispensables pour bâtir une stratégie de référencement fiable pour 2018. Merci pour ce sujet intéressant!

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.