vendredi, 15 septembre 2017 06:00

La dernière mise à jour de Safari fait bondir les annonceurs

La communauté américaine des annonceurs numériques connaît les intentions d'Apple d'ajouter une technologie de blocage des cookies dans Safari 11, la dernière édition de son navigateur.

Six groupes publicitaires, the American Association of Advertising Agencies (4A’s), the American Advertising Federation (AAF), the Association of National Advertisers (ANA), the Data & Marketing Association (DMA), the Interactive Advertising Bureau (IAB) et Network Advertising Initiative (NAI), accusent Apple de détruire la façon dont l'économie du Net est gérée avec sa technologie Intelligent Tracking Prevention.

Intelligent Tracking Prevention - une limite de 24 heures sur le retargeting publicitaire - restreint les commerçants et les sites Web dans leur capacité à suivre les utilisateurs.

Dans une lettre ouverte au fabricant de l'iPhone, les groupes ont critiqué la décision d'Apple de mettre en œuvre une technologie qui bloquera ou même purge les cookies de premier plan, en suralimentant les préférences des cookies utilisateur.

"L'infrastructure de l'internet moderne dépend des normes cohérentes et généralement applicables pour les cookies, de sorte que les entreprises numériques peuvent innover pour créer du contenu, des services et de la publicité personnalisés pour les utilisateurs et se souvenir de leurs visites. La mise à jour de Safari brise ces normes et les remplace par un jeu amorphe de règles changeantes qui vont nuire à l'expérience utilisateur et saboter le modèle économique sur Internet".

Les groupes disent que la technologie limite le choix du consommateur et fait mal aux sites proposant des contenus gratuits mais dont le modèle économique est basé sur des annonces publicitaires.

"En tant qu'organisations consacrées à l'innovation et à la croissance dans l'économie de consommation, nous nous opposerons activement à des actions comme celles-ci par des mises en oeuvre qui nuisent aux consommateurs en faussant l'écosystème publicitaire numérique et en sapant ses opérations", indique la lettre.

"Nous encourageons vivement Apple à repenser ses intentions pour imposer ses propres normes de cookies et risquer de perturber l'écosystème de la publicité numérique qui finance une grande partie du contenu et des services numériques d'aujourd'hui".

Il est peu probable qu'Apple fasse marche arrière cependant.

La société a annoncé son intention de mettre en place l'Intelligent Tracking Prevention en juin.

"Le succès du Web en tant que plateforme repose sur la confiance des utilisateurs", avait déclaré John Bourney de l'équipe d'ingénierie de Safari. "De nombreux utilisateurs estiment que la confiance est rompue lorsqu'ils sont suivis et que des données sensibles à leur vie privée concernant leur activité Web sont acquises à des fins qu'ils n'ont jamais accepté".

(Via CNet)

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.