mercredi, 05 juillet 2017 10:04

Etude sur les pratiques beauté des Français : l'influence du digital et des influenceurs

L’été est toujours la saison où les Français(-es) retrouvent le moral. Il est vrai que nous avons été mis à rude épreuve avec les élections, la météo qui boude et d’autres préoccupations qui pèsent sur l’humeur … C’est la saison où l’on retrouve l’envie de se faire du bien au sortir de l’hiver et du printemps ! A cette occasion, GROUPON, spécialiste des moments d’exception, s’est intéressé aux pratiques beauté des Français : quels sont nos soins préférés ? Et comment nous informons-nous pour décider de la meilleure adresse pour nous faire chouchouter ?
 
En supplément de ses larges bases de données, GROUPON a commandité une étude Harris Interactive1 auprès de 1000 Françaises et Français, pour tout savoir sur nos pratiques en la matière. Les résultats montrent que les moins de 35 ans sont fortement influencés par le web, quand leurs ainés préfèrent s’informer par les canaux traditionnels - preuve que la « fracture numérique » touche même nos habitudes les plus intimes.

Les soins préférés des Français(-es)

Selon les chiffres du site GROUPON2, qui propose les services de centaines de salons et instituts de beauté à travers la France, les soins du corps toutes catégories confondues arrivent en première position des soins préférés des Français(-es) avec 52,5% des actes d’achat. Viennent ensuite les soins du cheveu et la coiffure avec 18,8%, les soins du visage pour 16,5%, les soins des mains pour 5%. Enfin, les soins des pieds terminent le classement avec seulement 1,4% des actes d’achat.

Selon les résultats de l’étude Harris, les soins de beauté font partie du quotidien de la majorité des Françaises :

62 % d’entre elles ont déjà acheté un soin pour elles-mêmes, mais c’est aussi un cadeau souvent offert - tant par les hommes (50%) que par les femmes (57%).

« Les soins en instituts représentent aujourd’hui 5% de notre offre totale, et 10% des achats annuels sur le site. Nous avons vendu plus de 8 millions de coupons depuis 2010 pour cette catégorie et la demande est en constante augmentation, c'est une des recherches les plus effectuées par nos clients. » commente Paul Choppin de Janvry, Head of Communication chez Groupon France. « Nous constatons que cette expérience de bien-être, s’occuper de soi, se faire dorloter, seul ou à deux est une pratique de plus en plus courante, désormais accessible au plus grand nombre », conclut-il. 

Mais comment les Français se renseignent-ils avant d’acheter un soin ? 

Le digital, incontournable source d’information 


Plus de 1 acheteur sur 2 (54%) utilise internet pour se renseigner avant de faire son choix. Sites web (47%) mais aussi réseaux sociaux (26%) et Influenceuses (22%), l’information digitale est la 2nde source d’influence des Français, derrière le conseil des proches, le « bouche à oreille » (plébiscité par 59% des Français) – avant la publicité (49%) et l’information en boutique (50%).



Mais, si l’on observe la répartition des âges, on constate une nette disparité entre les générations. Comparés à leurs aînés, les moins de 35 ans sont 3 fois plus nombreux à s’informer sur les réseaux sociaux et auprès des influenceurs.
 
Cette tendance montre que la Génération Y, les 20 - 35 ans, s’affranchit des sources d’information traditionnelles pour se tourner vers des sources sociales et collectives. Ces internautes recherchent des informations auprès de leur communauté avant de faire leur choix : Sur les réseaux sociaux, YouTube (43%), Instagram (34%), Snapchat (27%) sont les plateformes plébiscitées par cette nouvelle génération de consommateurs.

Le podium des influenceurs

Concernant les influenceuses du web, les plus connues sont celles qui ont participé à une émission de télévision : En termes de notoriété, ce sont Enjoy Phoenix (connue par 23% des Français), Nabilla (21%) et Caroline Receveur (16%) qui l’emportent largement devant leurs consœurs.



Là encore, on notera que les 18-35 ans sont bien plus au fait de ces nouvelles personnalités que leurs aînés.
 

De nouveaux comportements qui font bouger les lignes 


Pour Paul Choppin de Janvry de Groupon « Pour les moins de 35 ans, avec cette nouvelle manière de s’informer, le contact avec l’institut ne sert plus qu'à finaliser le processus d'achat. Grâce à Internet et aux réseaux sociaux, le consommateur peut s’informer sur un produit et un service, avoir l’avis d’autres consommateurs proches et faire son choix avant de passer à l’acte d’achat sur son ordinateur ou son smartphone. Et ces nouveaux comportements doivent conduire les instituts et les marques à utiliser ces nouveaux relais d’influence et digitaliser leurs processus de vente. »

Version AMP de l'article

Dernière modification le mercredi, 05 juillet 2017 10:13

1 Commentaire

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.