jeudi, 29 juin 2017 09:21

Les mesures de Google contre les fausses actualités - qu'adviendra t-il de la neutralité du Net ?

En 2016, le terme de "fausse actualité" ou "fake news" est devenu omniprésent. Le nombre de sujets s'y rapportant ont continué à faire les Unes, même sur les résultats de recherche et les plateformes sociales.

Alors que beaucoup voir ces fausses actualités comme un problème issu de Facebook et d'autres sites sociaux, Google est tout aussi responsable de la diffusion de cette désinformation.

The Outline a récemment publié une étude qui a clairement montré que beaucoup d'extraits de Google sont absurdes, trompeurs, incorrects et parfois tout simplement faux. Ce n'est pas la première fois que les algorithmes de recherche de Google provoquent ce genre de situation.

En décembre 2016, si des utilisateurs recherchaient "l'Holocauste a-t-il eu lieu", Google renvoyait un faux article d'un site web néo-nazi intitulé "Les 10 principales raisons pour lesquelles l'Holocauste n'a pas eu lieu".

Ces types d'incidents ont finalement mené Google à annoncer des changements dans son algorithme de recherche qui permettra de lutter contre la diffusion de fausses actualités avec l'ajout d'outils de reporting pour les utilisateurs.



Comment Google lutte contre les fausses actualités

Les récentes modifications apportées par Google à la recherche visent à améliorer la qualité des contenus qui remplissent les résultats de recherche en faisant apparaître des sites qui font autorité et en réduisant le contenu de mauvaise qualité. Une réaction de Google confirmée par Ben Gomes qui confirme : "(...) Le contenu sur le Web [qui] a contribué à la diffusion d'informations faussement trompeuses, de mauvaise qualité, offensantes ou intentionnellement fausses".

Ce changement devrait effectivement empêcher des incidents comme pour l'article précité d'atteindre le sommet des résultats de recherche et de contrer la prolifération de ces allégations non fondées.

De plus, Google a mis en place une nouvelle fonctionnalité de reporting sur sa fonction de saisie automatique pour permettre aux utilisateurs d'indiquer l'émetteur comme à l'origine d'un contenu trompeur.

De même, le moteur de recherche met également un bouton "Feedback" en bas à droite de tous ses extraits afin que les utilisateurs puissent signaler toute information inexacte.

Les nouvelles lignes directrices proposées par Google mettent l'accent sur l'aide de Search Raters pour établir les types de contenu qui incluent ". . . Des informations trompeuses, des résultats offensifs inattendus, des canulars et des théories du complot non soutenues".

Bien que les commentaires de ces personnes n'aient pas nécessairement un impact sur les classements de recherche, cela aide Google à définir où son algorithme doit agir pour impacter les résultats de recherche.

En ce qui concerne ses algorithmes, Google modifie certains des signaux qui influencent les classements de recherche en augmentant ceux qui réduisent le contenu de mauvaise qualité.

Quelques préoccupations

Tout en appréciant cette qualification mise en oeuvre par Google, on peut avoir des inquiétudes quant à la façon dont Google choisit de gérer cette information et si l'entreprise devrait être responsable d'une telle tâche.

Certains pourraient assimiler ce mouvement à une forme de censure dans les résultats de recherche; quelque chose dont Google a été accusé dans le passé. Pendant les élections de 2016, le moteur de recherche a été accusé de manipuler les suggestions de recherche pour supprimer des propositions négatives concernant Hillary Clinton.

Beaucoup d'influenceurs sur YouTube estiment qu'ils sont également censurés par le "mode restreint" de YouTube qui a finalement supprimé une quantité considérable de contenu LGBT de la plate-forme. En outre, de nombreux créateurs du site ressentent également une autre forme de censure sur YouTube, car les vidéos sont privées de sons quand est suggéré un contenu sexuellement suggestif et des vidéos qui évoquent des "sujets controversés ou sensibles".

Et avec la question de la neutralité de Net qui se profile dans l'esprit de chacun, on comprend rapidement qu'une grande partie de l'information gratuite présente sur le Net a été mouvement en faveur d'un flux de données contrôlé.

Et puis il y a la question de déterminer ce que sont les "fausses actualités". D'allégations jadis infondées concernant par exemple, des programmes gouvernementaux, mais qui finalement se sont avérés être vrais.. Avec Google, ce type d'information serait supprimé et rétrogradé pour avoir l'air fausse, alors qu'en réalité elle serait factuelle.

Tous ces facteurs mettent en doute la crédibilité et la capacité de Google à traiter de telles situations. Malgré toutes nos préoccupations, ces implémentations ont déjà été mises en œuvre. Ainsi, les actions entreprises par Google aideront à éliminer une grande partie des fausses informations présentes sur Internet et d'aider à créer une société mieux informée. La société, cependant, doit garder un œil attentif sur les problèmes liés aux fausses actualités, la neutralité du réseau et d'autres moyens susceptibles de limiter la libre circulation des données.

Pensez-vous que les créateurs YouTube soient censurés ? Quelle est votre opinion sur la neutralité du Net ?

Version AMP de l'article

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.