dimanche, 05 mars 2017 07:08

Facebook VS YouTube : quelle sera la meilleure plateforme pour diffuser des vidéos ?

Le contenu n'est plus le roi sur le Web - sauf s'il s'agit d'une vidéo.
Même les publicités ne peuvent pas échapper à la demande de vidéo ; Business Insider prédit que la vidéo en ligne, "...représentera 41% du total des dépenses liées aux affichages publicitaires en 2020."

Les médias sociaux, Facebook et YouTube, cherchent à tirer profit de la suprématie imminente du contenu vidéo. Depuis plus d'un an, les deux plateformes sociales se sont engagées dans une compétition acharnée.

Retour en Janvier 2016, Facebook, qui avait déjà poussé le contenu vidéo en grande quantité, a annoncé que les utilisateurs consommaient plus de 100 millions d'heures de vidéo par jour. Comme une mesure pour pousser la vidéo vers de plus hauts sommets sur sa plateforme, Facebook a commencé à hiérarchiser la vidéo en direct dans ses algorithmes. Puis, dans un effort pour afficher des personnalités influentes sur Facebook Live, la société a commencé à payer des célébrités et des médias pour diffuser du contenu. Suite à ce changement, en avril 2016, Mark Zuckerberg a annoncé via sa page Facebook que la vidéo en direct était disponible pour tous ses utilisateurs ; favorisant la tentative du réseau de capitaliser sur la tendance croissante de la vidéo.

Pour ne pas être en reste, YouTube a révélé en Juin 2016 qu'il déploierai les fonctionnalités du live streaming sur mobile. En septembre de cette année, YouTube a créé YouTube Community, intégrant de nouvelles fonctionnalités sociales pour sa plateforme. Alors qu'il a pris du retard, la fonction live de YouTube est désormais disponible pour les créateurs de vidéo avec plus de 10 000 fans, et une mise à disposition plus large dans les semaines qui ont suivi.

Ce n'est que le début de ce qui sera une longue et dure bataille.


Cependant, il ne faut pas se tromper, pour gagner cette guerre, la clé réside uniquement dans les créateurs de contenu qui seront présents sur l'une ou l'autre plateforme. Ces derniers iront là où ils penseront pouvoir remporter le maximum d'avantages financiers. Comme YouTube se vante d'une quantité énorme de créateurs, cela semble plutôt de bonne augure pour l'entreprise ; mais pas tant pour ceux qui cherchent à construire un public. Le réseau YouTube est tellement concurrentiel que la plateforme sature de gens qui cherchent à toucher un poil du jackpot, ce qui signifie que de nombreuses vidéos ne voient jamais le jour. Cela signifie également que les créateurs sont plus susceptibles de s'aventurer vers d'autres plateformes (comme Facebook) où leur contenu aura plus de chances d'être vu.

Dans l'état actuel des choses, les influenceurs YouTube gagnent la majeure partie de leurs revenus à partir de publicités affichées avant que la vidéo ne soit diffusée. Même à cet égard, cependant, YouTube a fait face à quelques obstacles récents avec des créateurs menaçant de quitter la plateforme en raison de sa politique de contenu "ad-friendly".

Sur ces bases, Facebook a récemment commencé à tester des publicités mid-roll pour ses vidéos live et non-live. Ce nouveau mode de placement est incontestablement meilleur que l'option pré-roll de YouTube, car les internautes commencent à consulter la vidéo et sont plus susceptibles de rester jusqu'à ce qu'une publicité soit terminée. YouTube a également trouvé sa propre façon de monétiser ses efforts de diffusion en direct avec Super Chat. Cette fonctionnalité, qui permet aux téléspectateurs de YouTube de payer pour que leur commentaire apparaisse au haut d'une discussion en direct pendant cinq heures, cela permet aux créateurs de gagner des revenus supplémentaires pendant le direct. Cette forme de monétisation, cependant, ne profite pas aux créateurs d'une manière significative - les utilisateurs ne paient que 5 à 10 dollars pour avoir leur commentaire placé "en vedette".

De plus, Facebook propose encore plus d'options de publicité vidéo. Le réseau social a également permis aux annonces vidéo d'apparaître à l'intérieur d'articles l'an dernier. Et avec la fonctionnalité de recherche vidéo récemment introduite par Facebook, il semble que YouTube soit en train de perdre le nombre de fonctionnalités qui lui étaient propres. Néanmoins, alors que Facebook permet à ses vidéos d'être intégrées sur d'autres sites Web, ce contenu n'apparaît pas dans les moteurs de recherche.

Comme YouTube est la propriété de Google, une grande partie de son contenu apparaît dans les listes de résultats de recherche, ce qui lui donne un énorme avantage du point de vue de la découverte parce que le moteur de recherche est responsable de la conduite de millions de vues pour son réseau vidéo. En dehors de cela, et son grand nombre de créateurs, il semblerait que YouTube perde actuellement beaucoup de terrain face à Facebook.

Ces problèmes, ajoutés à l'arrivée tardive de YouTube dans l'arène du direct, pourraient entraîner des problèmes majeurs pour le géant de la vidéo. Facebook a continuellement augmenté son contenu vidéo et mis à jour à plusieurs reprises ses fonctionnalités Facebook Live pour garder les gens engagés et produire plus de vidéos. Un certain nombre d'études soulignent le fait que les créateurs vidéo reçoivent beaucoup plus de vues que par YouTube. Cela signifie que pour les personnes qui sont encore en train de construire leur marque, Facebook aidera leur contenu à se propager plus loin, plus rapidement.

Cela nous amène à répondre à la question ultime : qui va gagner ?

La réponse, pour l'instant, est : Tout le monde gagne. Les créateurs de contenu et les consommateurs de vidéos peuvent récolter les bienfaits de cette bataille sociale épique.

Avec Facebook et YouTube en pleine lutte pour la suprématie, ce sont les créateurs de contenu qui auront de beaux jours devant eux car régulièrement séduit pour rejoindre l'une l'autre plateforme.
En ce qui concerne les entreprises et les créateurs, les deux plateformes ont leurs avantages, mais Facebook possède un léger avantage. Entre le vide vidéo de YouTube et les taux d'engagement plus élevés de Facebook, les diverses expériences publicitaires et les annonces intermédiaires, les nouvelles fonctionnalités vidéo et l'investissement extrême dans le contenu vidéo, la puissance de YouTube commencera probablement à augmenter dans les années à venir.
Cela dit, Facebook et YouTube ne doivent, ni l'un, ni l'autre être ignoré. Alors que le format vidéo est devenu le pain quotidien d'un grand nombre d'internautes, si vous souhaitez prendre des parts de marché et vous reconnaître, il s'agira d'opérer sur les deux plateformes.

 

Qui selon vous va gagner cette bataille ? Pensez-vous que la diffusion tardive de YouTube de la fonctionnalité de diffusion en direct aura un impact sur sa domination actuelle ?

Version AMP de l'article

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.