jeudi, 02 février 2017 10:26

Comment se préparer à la prochaine indexation mobile de Google?

L'annonce a eu l'effet d'une onde choc lorsque Gary Illyes, Analyste chez Google, a annoncé lors du Pubcon de Las Vegas à la fin de 2016 que Google allait concentrer ses efforts sur l'indexation mobile. L'affirmation a été suivie par un post sur le Webmaster Central Blog confirmant la nouvelle.

Le changement marque officiellement la fin d'une ère car les sites mobiles deviendront bientôt la norme compte tenu de la baisse croissante des recherches menées sur le moteur depuis les ordinateurs de bureau. La transition est vraiment inévitable car la majorité des recherches Google proviennent d'appareils mobiles depuis deux ans. Alors qu'il est temps pour les entreprises de s'adapter à ce changement d'algorithme, il reste tout de même du temps pour se préparer comme Google le déclare dans son post : "Nous allons continuer à expérimenter avec soin au cours des prochains mois à petite échelle et nous allons accélérer ce changement lorsque nous serons sûrs de pouvoir proposer une plus grande expérience utilisateur".

Ceci dit, nous allons jeter un oeil aux impacts de ce changement et comment votre site peut s'accrocher aux changements à venir, et comment il peut prospérer dans ce nouveau paysage mobile.

Qui est concerné ?

Avec ces changements à l'horizon, les sites Web doivent commencer à faire leur transition vers le mobile pour s'assurer qu'ils ne deviennent pas une relique d'Internet. À partir de maintenant, il existe trois catégories différentes dans lesquelles un site peut exister.

La première classe de site Web est ceux qui n'existent qu'en version bureau, ce qui signifie qu'ils ne disposent d'aucune version mobile. Si votre site est conçu uniquement pour les utilisateurs d'ordinateur de bureau, Google l'indexera, cependant, le moteur de recherche le considérera à destination d'un utilisateur mobile et le classera (mal) en conséquence.

Le deuxième groupe correspond aux sites qui tirent parti du responsive design. Tout site qui est adapté aux périphériques mobiles ne sera pas affecté, étant donné que l'affichage s'adapte à tout support. Bien qu'aucun changement ne soit nécessaire, il est toujours conseillé de consulter votre site à l'aide d'outils de test.

Enfin, la dernière catégorie est réservée à ceux qui possèdent deux versions de leur site ; une pour les utilisateurs d'ordinateur de bureau et une pour les mobiles. Ce sont les sites qui seront les plus touchés. La principale raison à cela est que de nombreuses entreprises qui tirent parti de cette approche n'ont pas le même contenu ou balisage sur les deux sites.

Si un éditeur de site décide de s'assurer que tout le contenu et le balisage structuré est conforme aux spécificités matérielles, il est possible de ne pas perdre de visiteurs, mais rien n'est garanti. Google est à la recherche de cohérence, et s'il n'y en a pas, il y aura des répercussions.

Ainsi, la meilleure solution pour les groupes 1 et 3 est de programmer le passage à une conception responsive, qui est la plus favorable.

Maintenant que vous savez où vous en êtes, examinons les stratégies de préparation.

En route pour le changement!

La plupart des étapes énumérées ci-dessous s'appliquent à tous les éditeurs de sites, bien que la première soit destinée à ceux qui hébergent une page distincte pour les appareils mobiles :

Enregistrez-vous dans la Search Console

Il est nécessaire que ceux qui possèdent une page mobile distincte l'enregistrent dans la Search Console de Google s'ils ne l'ont pas déjà fait. Chaque sous-domaine doit être vérifié pour s'assurer que Google est au courant de son existence; Cela s'applique à toutes les pages, même si "www." est présent.

Encore une fois, si vous avez un site responsive avec un contenu et un schéma identiques sur mobile et sur version bureau, aucun changement n'est nécessaire. Cela peut être confirmé via l' outil de test des données structurées.

Optimiser le balisage structuré

Alors que Google a noté que les sites responsives ne devraient pas avoir à faire de modifications, la société a souligné qu'il est important «... d'éviter d'ajouter de grandes quantités de balisage qui ne sont pas en relation avec les contenus propres à chaque page".

Vérifiez votre structure de balisage pour vous assurer qu'elle reflète directement les offres principales de la page.

Vérifier les vitesses de chargement

La vitesse de chargement a été un facteur de classement important chez Google depuis un certain temps maintenant. La société a même pris des mesures pour aider à livrer le contenu à ses utilisateurs d'une manière plus rapide avec son projet AMP (Accelerated Mobile Page).

Comme cet aspect continuera à être lourdement pondéré, il est essentiel pour les éditeurs de site d'optimiser leur contenu en supprimant des images surdimensionnées, des publicités, des éléments interactifs et tout ce qui bloque la vitesse d'un site. A l'issue, vérifiez le temps de chargement de votre site avec PageSpeed ​​Insights.

Intégrer plus de contenu

Comme le mobile sera maintenant priorisé dans l'indexation, il est temps de commencer à publier des contenus longs précédemment réservés aux sites version bureau sur les versions mobiles.

Bien que le contenu plus long ne soit pas idéal pour les appareils mobiles, vous pouvez aider à optimiser l'expérience utilisateur en intégrant des signets et des liens d'ancrage qui permettront aux utilisateurs de sauter à des sections particulières.

Finalement, le contenu long se transformera en morceaux plus courts et riches d'informations, mais ce temps n'est pas encore venu, il est donc nécessaire d'optimiser les contenus longs le mieux possible.

Conclusion

Il s'agit d'une foule d'informations à absorber si vous vous inquiétez de cette prochaine évolution de Google. Face à cela, il y a aujourd'hui deux choses dont vous avez vraiment besoin de vous rappeler :

- Assurez-vous que votre site est visible et utilisable pour les utilisateurs mobiles
- Vérifiez que votre contenu et le balisage structuré sont équivoques tant sur version bureau et mobile

Si vous prenez soin de cela, vous survivrez au prochain index mobile!

Version AMP de l'article

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.