vendredi, 16 décembre 2016 16:16

Quels sont les impacts de la cyber-sécurité sur notre liberté en ligne ?

Notre liberté en ligne est attaquée de toute part et partout dans le monde.

Certains pourraient dire qu'elle a toujours été visée, et aujourd'hui, nous sommes juste un peu plus conscients de ce qui ce pratiquait déjà auparavant. Mais la dure réalité est que, en 2016, il y a peu de pays où les gens peuvent se connecter à Internet sans craindre que leur activité ne soit surveillée ou même censurée par leur gouvernement.

Demandez aux gens dans la rue aujourd'hui si vous pouvez vous rendre en ligne et être certain de ne pas subir une atteinte à votre vie privée. Si vous aviez posé la même question il y a cinq ans, la plupart des gens n'auraient pas dit la même chose. À l'époque, la majorité des gens pensait que cette atteinte n'était à l'initiative que de quelques régimes autoritaires qui surveillaient l'activité en ligne de leurs citoyens. La Chine l'a fait bien sûr; L'Iran, naturellement; la Biélorussie, oui bien sûr.

Mais en 2013, il y a eu un moment crucial sur cette question. Edward Snowden est apparu dans une chambre d'hôtel à Hong Kong avec une foule de données montrant comment les gouvernements américain et britannique menaient un suivi systématique de l'activité en ligne de pas seulement quelques-uns, mais de l'ensemble de leurs citoyens.

L'impact de ses révélations a été sismique à la fois pour les services de renseignement, qui menait tranquillement leurs opérations depuis plus d'une décennie, et les utilisateurs d'Internet.

Les agences de renseignement se sont empressées de minimiser les révélations et de fermer publiquement les programmes, tout en se refusant de les transférer à l'étranger.

Quant aux internautes, ils ont soudainement pris conscience que leurs données privées n'étaient plus en sécurité en ligne et qu'ils n'avaient plus le niveau de liberté en ligne qu'ils pensaient avoir. Et oui, la menace ne venait pas uniquement de pirates informatiques mais aussi de leur propre gouvernement.

Dans le même temps, la guerre contre la terreur prenait une tournure inattendue avec le printemps arabe qui a conduit à l'instabilité que l'on connaît au Moyen-Orient et en Afrique du Nord et la montée d'une nouvelle vague de groupes terroristes qui a posé un risque réel pour la sécurité occidentale.

Ce risque de sécurité était justement ce que les services de renseignement voulaient éviter et leurs programmes d'espionnage en ligne intrusifs ont refait surface sous couvert d'outils anti-terroristes devenus nécessaires en 2016.

En Grande-Bretagne, le gouvernement a fait passer une loi pour mettre  juridiquement à jour un programme de surveillance et de collecte de données. En Belgique, qui a récemment été victime d'attaques terroristes, il y a un projet de loi similaire visant à renforcer les pouvoirs de surveillance en ligne. Même la très neutre Suisse a récemment tenu un référendum où la majorité des gens ont accepté de donner de grands pouvoirs de surveillance à leur gouvernement.

Ces démarches occidentales ont aussi profité à des politiques plus répressives dans certains régimes autoritaires.

La Chine a intensifié ses pouvoirs de surveillance, filtrant les commentaires sur les médias sociaux et les contenus des agences de presse en ligne. La Russie vient d'adopter de nouvelles lois draconiennes pour les FAI afin de conserver toutes les données des utilisateurs et de tenir toutes les communications cryptées à la disposition des forces de sécurité. Et l'Iran a créé son propre réseau Internet - tentant de refléter l'effet du grand pare-feu chinois.

Ainsi, contre cette vague sans précédent d'intrusions dans la liberté en ligne, comment les utilisateurs ordinaires d'Internet réagissent-ils? Certains haussent les épaules, admettant la défaite, sous couvert du "je n'ai rien à cacher".

Mais d'autres se battent en profitant de la nouvelle vague d'outils de cybersécurité en ligne et de programmes de communication sécurisés qui sont maintenant sur le marché.

D'abord et avant tout, l'utilisation des VPN à travers le monde est en croissance exponentielle. Les VPN offrent une variété d'avantages aux utilisateurs, dont beaucoup sont liés à la vie privée.

Un VPN crypte tout le trafic en ligne à partir de l'appareil d'un utilisateur qui signifie que la totalité de son activité en ligne est à l'abri des regards indiscrets. Il redirige également tout le trafic via un périphérique externe. Cela permet de masquer l'adresse IP d'un utilisateur et de le rendre anonyme en ligne.

Ces deux sont bénéfiques pour les utilisateurs dans les pays avec des règlements en ligne oppressive, qui comme nous l'avons vu est un nombre croissant.

Et il y a beaucoup d'autres avantages avec un VPN aussi. Par exemple, un VPN peut permettre aux utilisateurs d'accéder au contenu Web géo-restreint, comme, par exemple, des médias dont l'accès est restreint au seul pays de diffusion. Dans notre monde interconnecté et moderne, cela peut être un grand avantage pour les entrepreneurs et les voyageurs.

Le VPN est l'un des outils les plus efficaces pour protéger vos libertés en ligne, mais il n'est en aucun cas le seul.

Le réseau TOR est un autre outil de confidentialité en ligne qui redirige votre trafic en ligne par l'intermédiaire de nombreux "nœuds" ce qui signifie que votre activité en ligne est totalement anonyme. TOR est libre d'utilisation juste en téléchargeant le navigateur TOR, qui est un outil stable et privé.

De nombreux sites Web utilisent encore le protocole HTTP, peu sûr, il est facile pour les pirates ou tout agent gouvernemental de le pénétrer. Une extension de navigateur gratuit et facile à télécharger comme HTTPS Everywhere oblige les sites à se charger dans un format sécurisé ou vous avertit si cela est impossible. Comme le HTTP est en voie d'extinction, ce sont des outils très utiles pour vous aider à éviter des sites Web qui ne sont pas sécurisés.

Il existe également d'autres outils de cryptage qui protègent vos périphériques. Par exemple, BitLocker est un outil de chiffrement complet du disque qui est déjà intégré dans votre logiciel Windows. Il est facile à utiliser et contribue à protéger vos données contre les pirates et d'autres personnes qui pourraient essayer d'infiltrer votre appareil.

Enfin, mais pas les moindres vient Password Managers. Tout le monde utilise des mots de passe sur la myriade de comptes en ligne que nous avons tous. Pourtant, il est difficile de se rappeler de nombreux mots de passe complexes, ce qui signifie que la plupart d'entre nous utiliseront le même mot de passe pour plusieurs comptes ou simplement utilisont quelque chose de facile à retenir.

Avec un gestionnaire de mot de passe, comme LastPass vous pouvez stocker tous vos mots de passe dans un endroit sûr, qui peut alors être accessible par un mot de passe maître unique qui est tout ce dont vous devez vous rappeler. Ils peuvent également générer des mots de passe complexes qui sont difficiles à craquer.

Tous ces outils sont gratuits ou coûtent pas plus de quelques dollars par mois. Tous sont extrêmement efficaces pour améliorer votre liberté en ligne, et tous montrent que, malgré les efforts des gouvernements de s'immiscer dans votre liberté en ligne, en prenant quelques mesures abordables et simples, liberté en ligne et vie privée sont encore deux notions conciliables.

Version AMP de l'article

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.