vendredi, 18 novembre 2016 08:43

LinkedIn est officiellement banni de Russie depuis 24h

La Russie a officiellement interdit le réseau social professionnel LinkedIn pour ne 'être pas conformé aux lois du pays sur le stockage des données personnelles.

L'organisme de réglementation des télécommunications du pays, Roskomnadzor, a annoncé l'interdiction hier, accusant la société américaine de "violations des droits" en ne stockant pas les données des plus de six millions d'utilisateurs de LinkedIn russes sur des serveurs russes.

L'interdiction vient après que le tribunal de district de Moscou soutienne la demande de Roskomnadzor de bloquer le réseau professionnel.

Le Kremlin a déclaré à Reuters que la décision était légale, ajoutant que Poutine n'avait aucun projet d'interférer, d'autant plus que la loi qui oblige les entreprises américaines à utiliser des serveurs russes a été approuvée par le président Vladimir Poutine il y a deux ans. Elle est entrée en vigueur en septembre dernier.

Le porte-parole du Kremlin, Dmitry Peskov, a déclaré à Reuters que le gouvernement n'était pas concerné par cette décision qui pourrait être considérée comme de la censure.

L'agence de presse Interfax a cité le porte-parole de Roskomnadzor, Vadim Ampelonsky, pour dire que le site LinkedIn sera bloqué par tous les fournisseurs de services Internet dans les 24 heures. Le fournisseur Rostelcom a déjà bloqué l'accès, MTS et Vimpelcomhave ont dit qu'ils allaient suivre dans les 24 heures.

"L'action de Roskomnadzor vise à bloquer LinkedIn en refusant l'accès aux millions de membres que nous avons en Russie et aux entreprises qui utilisent LinkedIn pour développer leurs activités", a déclaré un porte-parole de LinkedIn à Reuters

Les responsables de LinkedIn doivent rencontrer les responsables de Roskomnadzor dès que le régulateur russe aura reçu l'approbation du gouvernement.

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.