L'actualité du Net, des réseaux sociaux et des moteurs de recherche

Le monde du référencement est en constant évolution, beaucoup de changements sont à venir - et ils pourraient bien prendre place très rapidement.
Google, Siri et Cortana sont mis à jour en permanence ceci compte tenu du fait que les habitudes de recherche des internautes évoluent constamment.

Ces assistants personnels s'activent par la voix et continuent de proliférer dans les technologies disponibles et la vie quotidienne des gens, les gens qui se rendent compte que rechercher de cette manière est plus rapide et plus facile que de taper des requêtes, En particulier sur les appareils mobiles. Il y a un an, l'ingénieur de Google Behshad Behzadi a prononcé un discours au SMX West indiquant que la recherche vocale est la forme de recherche qui connaît la croissance la plus rapide. Cela semble être une juste évaluation compte tenu que seulement deux mois plus tard, Sundar Pichai de Google a déclaré que la recherche vocale représentait 20% des requêtes posées à travers son application mobile et que ce nombre ne cesse de croître. ComScore a prédit qu'en 2020, 50% de toutes les recherches seront lancées par des commandes vocales. MediaPost estime que pour cette même année, 30% des recherches se fera sans écran. Un article de Technavio indique la possibilité que la reconnaissance vocale devienne une industrie de 601 millions de dollars d'ici 2019.

Avec cela en tête, il ne fait aucun doute qu'une transformation majeure a lieu dans la façon dont les gens recherchent en ligne. Et avec une altération massive dans les modèles de recherche, le SEO est sûr d'être modifié pour toujours.

Alors, que faut-il attendre de ce changement ?

Un Budget Crawl fonctionne comme tout budget, c'est-à-dire un équilibre entre la demande et l'offre, en termes de nombre d'URL sur votre site Web que Googlebot décide d'analyser.

Pour satisfaire le souhait de Tim Cook de permettre à la réalité augmentée de fonctionner sur l'iPhone, Apple étoffe ses équipes selon un article de Bloomberg.

John entre dans une boutique de développement mobile et rencontre Jane, la vendeuse.


John : "Je veux construire une application mobile"
Jane : "Parfait, sur quels appareils voulez-vous que votre application soit installée ?"
John : "Android, iOS et Windows. Nous voulons évidemment couvrir l'ensemble du marché. "
Jane : "OK, nous pouvons faire les trois. Caractéristiques ?"
John : "Nous recherchons une application eCommerce, que proposez-vous ?"

Jane sort un menu, tout comme celui que vous voyez dans un restaurant, avec des fonctionnalités et leurs coûts mentionnés à côté. "Ce sont les fonctionnalités qui figurent dans une application eCommerce, choisissez ce que vous voulez - et nous allons la développer pour vous."

Bienvenue dans le monde des logiciels où tout le monde parle des fonctionnalités et ce qu'une application peut faire avant même de répondre à une question beaucoup plus importante, "Pourquoi ?"

Décider quel périphérique supportera votre logiciel doit être un processus soigneusement pensé. Certaines applications fonctionnent mieux comme une application mobile, tandis que certains d'entre elles sont plus adaptées à être utilisées sur un ordinateur portable.

Le nombre d'applications qui peuplent les appareils mobiles est de plus en plus important et la concurrence pour voir figurer la vôtre parmi elles est des plus féroces. Le marketing pour les applications a pris son envol et il existe un certain nombre de méthodes très populaires et très discutées pour réussir à commercialiser votre application, comme l'optimisation et la publicité sur l'App Store, que ce soit via des supports tiers ou sur votre propre site Web.

Au Danemark, il y a suffisamment d'éoliennes pour alimenter 42% des habitations du pays, soit 5,5 millions de personnes, la plus forte proportion d'énergie éolienne au monde. De plus en plus de turbines sont implantées dans le monde entier, les préoccupations suscitées par le réchauffement planétaire et la demande de sources d'énergie de remplacement augmente.

Au moins une partie de vos interactions sur Twitter sont probablement le fruit de bots.

Page 1 sur 25

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies pour vous proposer des publicités ciblées adaptés à vos centres d’intérêts et réaliser des statistiques de visites.