WEB, MOBILE, RÉFÉRENCEMENT

vendredi, 13 juin 2014 16:19

La 1ère norme sur les soins de beauté et de bien-être est publiée par AFNOR

Publié dans Communiqués de presse

D’application volontaire, la nouvelle norme  XP X 50-831-1 était très attendue par les professionnels de la beauté et du bien-être. Elaborée sous l’égide d’AFNOR, elle fixe les lignes directrices concernant la définition des actes réalisables par un(e) esthéticien(ne) et les locaux professionnels où les soins peuvent être prodigués. Sont également définies les exigences d’accueil et de qualité de service des soins de beauté et de bien-être à la personne sans finalité médicale ni thérapeutique, ainsi que les diplômes et qualifications exigés, les compétences et les savoir-faire requis pour les pratiquer. La norme donne aussi des recommandations sur les aspects environnementaux.

Elle s’applique à tous les types d’établissements où sont prodigués ces soins, par exemple les instituts de beauté ou les centres de bien-être et de bronzage en cabine. Ces établissements disposent désormais d’un guide de bonnes pratiques en particulier en matière d’accueil, de prise en charge du client, d’information, de soins esthétiques, d’hygiène et de sécurité. Les soins doivent être prodigués par des professionnels diplômés en esthétique et formés de façon continue.
 
Pourquoi le marché avait-il besoin d'être structuré ?
Le secteur des soins de beauté et du tourisme du bien-être, totalement mondialisé, fait l’objet depuis plusieurs années d’une concurrence accrue. L’augmentation croissante d’offres de soins proposées en dehors de tout cadre réglementaire peut également faire courir au consommateur des risques éventuels.
Ce premier document normatif est innovant car il fait désormais référence. Il permettra aux professionnels qui l’appliqueront d’apporter un gage de sécurité et de qualité élevé pour la clientèle.
En basant leur pratique sur des critères fondamentaux recommandés comme la qualité de l’accueil, l’encadrement, le respect de l’hygiène, la conception des locaux, la prise en charge du client, le déroulé du soin... ce sera pour le client la garantie d’un service professionnel et compétent quel que soit le type d’établissement où les soins sont pratiqués.

Quelques chiffres à connaître sur le secteur en France : (étude Xersi 2013/étude actualisée CNEP-CREDOC-OPCALIA, base INSEE)
Service plébiscité par les consommateurs, en permanente augmentation, le secteur de la beauté et du bien-être a progressé de 15,8 %  sur les 10 dernières années. Cet engouement concerne aussi bien les femmes que les hommes, qui représentent jusqu'à 10 % de la clientèle dans certains instituts. Activité économique extrêmement dynamique avec 36 903 entreprises générant un chiffre d’affaires de 2 538 milliards d’euros et employant 23 471 salariés, dont environ 10 000 auto-entrepreneurs. L’activité de bronzage représente 600 centres de bronzage et 3 000 salariés avec un CA de 120 millions d’euros. Le secteur de l’embellissement (ongles et cils) est constitué de 9 000 entreprises avec ses 15 000 salariés pour un CA de 245 millions d’euros.

Les professionnels à l’origine de la norme :
Les acteurs du secteur de la beauté et du bien-être ont souhaité se regrouper afin d’élaborer un document qui servira de référence pour l’ensemble de la profession. On retrouve parmi les acteurs majeurs ayant contribué à la réalisation de la norme : CNEP, CNAIB, SPA-A, FIEPPEC, FNHPA, UMIH, Groupe ACCOR …
D’autres acteurs ont contribué à l’élaboration du document et notamment les associations de consommateurs et les pouvoirs publics.
 
Pour commandez la norme XP X50-831-1 « Soins de beauté et de bien-être – Partie 1 : exigences générales de qualité de service »…
En savoir plus sur la commission de normalisation AFNOR ST02 Tourisme de bien-être…
 
Qu'est-ce qu'une norme ?
Une norme est un document de référence publié par AFNOR, élaboré à la demande et avec le concours actifs des parties intéressées, fédérées de manière représentative (industriels, consommateurs, associations, syndicats, collectivités locales…). Co-construite de manière itérative, une norme fournit des principes et des exigences pour une activité ou ses résultats. 33 399 normes volontaires étaient disponibles à fin 2013, dont 1% rendues d’application obligatoire par la réglementation. Les normes volontaires vivent : elles sont revues systématiquement et a minima tous les cinq ans. Les utilisateurs décident de leur maintien, leur mise à jour ou leur annulation. 2 194 nouvelles normes ont été publiées en 2013, dont 1 250 mises à jour. 1936 ont été supprimées.
 
A propos d’AFNOR
L'association AFNOR et ses filiales constituent un groupe international au service de l'intérêt général et du développement économique. Il conçoit et déploie des solutions fondées sur les normes, sources de progrès et de confiance. Les missions d'intérêt général sont assurées par l'association dans le cadre d'un décret qui lui confère l'animation et la coordination du système français de normalisation, la représentation des intérêts français dans les instances européennes et internationales de normalisation, l'élaboration et la diffusion des normes. Ses filiales - formation, évaluation et certification, réseau international - quant à elles, exercent des activités de marché dans un environnement concurrentiel et en respectent strictement les règles. La direction générale du Groupe est assurée par Olivier Peyrat. Plus d'informations sur http://www.afnor.org

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies pour vous proposer des publicités ciblées adaptés à vos centres d’intérêts et réaliser des statistiques de visites.