mercredi, 19 octobre 2016 10:01

6 points à reconsidérer quand une entreprise est en perte de vitesse

Écrit par
Publié dans news

Il est difficile de survivre suite au lancement d'une entreprise. Le taux d'échec exact est difficile à trouver: de nombreuses sources indiquent que 9 des 10 entreprises fraichement créées ne survivront pas longtemps, alors que d'autres avancent le nombre de 5 sur 10 avant leur cinquième anniversaire.

Voici six stratégies pour aider les entrepreneurs à rester en activité, même après avoir relevé les premiers signes de défaillance.

Un projet internet, app mobile, référencement?

1. Réévaluer la situation

Nous, entrepreneurs, sommes des gens avides, et au premier signe de difficulté, il est facile de supposer que c'est le début de la fin. Effectivement, chaque nouvel obstacle est le symptôme supplémentaire que l'entreprise est en train de mourir, donc avant de modifier quoique ce soit, il faut penser à mener des évaluations pour déterminer ce qui va mal et si c'est réparable. Une évaluation permet également de localiser les points les plus faibles au sein de l'entreprise et les combler avant le début du véritable échec. Pour faire une évaluation complète, les chefs d'entreprise devraient inspecter l'ensemble de leur entreprise afin de déterminer tous les domaines qui pourraient être améliorés. Même des sujets qui semblent sûrs peuvent être améliorés!


2. Examen de la Stratégie

Au delà de la stratégie, il est important pour tout dirigeant de se poser cette question: "Est-ce que mon entreprise a un objectif?". Si la réponse est tout sauf un "Oui!" alors la raison de l'échec est toute trouvée.

Après une certaine période de croissance, la plupart des entreprises ont besoin d'une redéfinition de leurs stratégies. Probablement que les chefs d'entreprise auront atteint leurs objectifs au démarrage et puis, sans objectif, l'entreprise commence à vaciller. Parce que la stratégie est le fondement d'une entreprise, il est essentiel que les dirigeants examinent et fixent leur stratégie assez souvent. Des questions telles que "Pourquoi cette entreprise existe?" et "Comment pouvons-nous réussir avec cette entreprise?" peuvent aider les dirigeants à être plus précis dans l'élaboration de leurs stratégies.


3. Ré-évaluer les dépenses

Le manque d'argent est le problème le plus commun et l'indicateur le plus évident de l'imminence d'un échec commercial. Les entreprises ne peuvent pas survivre sans un flux de trésorerie suffisant, les chefs d'entreprise qui trouvent leurs comptes vides doivent travailler dur pour réinjecter des fonds dans leur entreprise ou subir l'agonie de la défaite.

L'obtention d'un financement externe semble rapide et facile, mais les taux d'intérêt et des partenaires tiers peuvent peser sur une entreprise à long terme. Au lieu de cela, les dirigeants doivent essayer de trouver plus d'argent au sein de l'entreprise avant de prospecter pour des prêts commerciaux ou des investisseurs. Heureusement, il existe plusieurs façons de retrouver un peu d'air, en diminuant les coûts opérationnels, en sollicitant une société d'affacturage pour récupérer les impayés, ou la vente d'immobilisations, une injection de fonds personnels (raisonnable).


4. Réexaminer les besoins en personnel

Il est peut être difficile d'imaginer une entreprise comme une entité vivante, qui respire, mais, en fait, elle est bien composée d'une population grouillante: les employés. Si l'un de ces employés trahit l'intégrité de l'entreprise - par relâchement, en se cassant le dos..etc - ce n'est plus une surprise lorsque l'entreprise commence à se désagréger. Les dirigeants doivent suivre attentivement leur personnel et mettre de côté tous les mauvais oeufs avant qu'ils ne pourrissent.

En outre, il est sage aussi de porter son regard côté clients. Les clients mécontents parlent, et finalement peuvent créer une mauvaise audience pour l'entreprise. Le service clientèle est essentiel pour bâtir une entreprise florissante, et les dirigeants qui négligent leurs clients en souffriront forcément.


5. Reconsidérer le produit

Même si c'est l'un des aspects les plus difficiles à changer, la vente d'un produit inutile ou indésirable ne fera jamais revivre une entreprise mourante. Pour générer des bénéfices, les chefs d'entreprise doivent connaître leurs produits, proposer des solutions innovantes, uniques et, surtout, demandées - puis connaître l'axe marketing à employer pour les vendre. Sur des marchés sursaturés, ça peut être un avantage de faire pivoter l'entreprise vers la vente de produits différents.


6. Réévaluer le processus

Gérer une entreprise qui fonctionne est un travail difficile, ce qui explique pourquoi tant de gens choisissent de ne pas le faire. Même si la plupart des entrepreneurs ont tendance à avoir plus d'audace et de détermination que la majorité de la population, être chef d'entreprise n'est pas synonyme d'un succès garanti. Les dirigeants doivent observer attentivement chaque rouage de leur fonctionnement, pour s'assurer que chaque étape est soigneusement huilée. Dans le cas contraire, l'entreprise va certainement finir par échouer.

Version AMP de l'article

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies pour vous proposer des publicités ciblées adaptés à vos centres d’intérêts et réaliser des statistiques de visites.