vendredi, 07 octobre 2016 14:04

UX et Empty states pages: pourquoi leur construction est importante

Écrit par
Publié dans news

Aujourd'hui, nous allons discuter d'un élément de conception moins connu, mais toujours critique : les Empty states pages ou les pages vides. Souvent, après coup pour de nombreux concepteurs de sites Web, les pages vides sont ce qu'un visiteur voit sur un site Web quand il n'y a pas de données à afficher. Il y a quelques raisons qui expliquent cet affichage telles que:

- L'utilisateur a récemment créé un compte sur un site et n'a pas encore créé de contenu.
- L'utilisateur a effacé les données sur la page elle-même.
- Une erreur est survenue.

"Les pages vides sont généralement affichées lors, d'une première utilisation d'une application, de données effacées par l'utilisateur, des erreurs", écrit Dina Chaiffetz de Invision. "Mais nous allons penser à ces moments du point de vue de l'utilisateur: la première impression, le moment du succès, et le moment de l'échec. Ces points de basculement dans l'expérience utilisateur peuvent conduire à deux résultats très différents: l'abandon temporaire ou permanente de l'application, ou un niveau plus élevé d'engagement et de fidélité".

En d'autres termes, si vous mettez beaucoup de coeur dans vos pages vides, vous pourrez conduire de manière significative le développement de l'engagement autour de votre site. Si, comme beaucoup le font, vous les traitez comme une réflexion après coup, rien ne sera fait pour aider vos utilisateurs; au pire des cas, leur satisfaction et engagement diminueront.


Alors, comment concevoir une page vide qui aide vos utilisateurs?

La chose la plus importante au sujet d'une page vide est qu'elle fournit à l'utilisateur des informations. Elle leur dit ce qui les a amené ici et ce qu'ils devraient faire ensuite.

"Une page vide vous indique pourquoi elle est vide et invite à une action à entreprendre pour la remplir", écrit Benjamin Brandall de TechCrunch. "Une page vide devrait être incroyablement utile. Lors de la conception, pensez à ces trois questions (quoi, pourquoi et comment) comme formule de réengagement de votre utilisateur."

Parlons "du reste" que ces pages doivent inclure

Selon Hongkiat, il y a deux éléments essentiels à chaque page vide:

- Le contexte a déjà été discuté. L'utilisateur est informé de la raison pour laquelle la page est vide et ce qui pourrait ou devrait être fait; cette information pourrait être présentée sous forme de texte, de graphique, ou autre chose.
- Un appel à l'action aide les utilisateurs à prendre les mesures nécessaires pour remplir la page.

Comment la structurer?

Présentez des informations à l'utilisateur et encouragez-les à aller de l'avant. La chose la plus importante est que vous présentiez les informations tout en conservant un certain maillage avec le reste de votre conception.

En bref, quelle que soit la dose de caractère que vous avez injecté dans votre site, cette ambiance doit être présente sur votre page vide.

"Il y a deux autres choses qui ont de la place sur les pages vides, la personnalisation et les avantages", écrit Benjamin Brandall de TechCrunch. "La personnalisation rend votre [site] mémorable et agréable à utiliser. Les avantages concernent les raisons pour lesquelles votre application est utile à l'utilisateur."

Si vous souhaitez quelques exemples de la façon dont cela fonctionne en pratique, consultez emptystate.es, vous retrouverez des exemples de pages vides issues de sites Web, de jeux, d'applications...

Conclusion

Beaucoup de développeurs considèrent les pages vides sont une réflexion à mener après coup, au mieux. Cette ligne de pensée sape leur valeur réelle cependant. Utilisée efficacement, une page vide peut être un appel à l'action aussi efficace qu'un blog bien conçu.

Version AMP de l'article

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies pour vous proposer des publicités ciblées adaptés à vos centres d’intérêts et réaliser des statistiques de visites.