jeudi, 11 août 2016 08:03

Les points de contrôle Google pour assurer un classement mobile-friendly

Écrit par
Publié dans news
Les points de contrôle Google pour assurer un classement mobile-friendly Les points de contrôle Google pour assurer un classement mobile-friendly

Les smartphones sont véritablement devenus une extension de la psyché humaine. Plus aucun numéro de téléphone stockés dans nos esprits; ils sont enregistrés dans notre liste de contacts. Beaucoup ne se soucient plus de conserver des faits insignifiants quand ils peuvent tout simplement dire "OK Google" et recevoir une réponse. Nos appareils mobiles sont toujours à proximité, rarement pas utilisés, et Google comprend à quel point ils sont devenus importants au quotidien pour la société moderne.

C'est cette ubiquité qui a conduit Google à mettre en œuvre une première initiative mobile en se concentrant sur la fourniture rapide du chargement du contenu mobile, les résultats de recherche pertinents pour les utilisateurs mobiles et ainsi de suite. Le Mobilegeddon 2015 était un appel de Google aux éditeurs de sites pour affirmer l'exigence d'un environnement adapté, plus un luxe donc ! Puis en mars, Google a encore plus renforcé le signal de classement mobile-friendly, mettant davantage l'accent sur la sincérité de ses intentions. Dans le blog annonçant cette fortification, Google a proclamé:

"Aujourd'hui, nous annonçons qu'à partir de mai, nous allons commencer le déploiement de la mise à jour des résultats de recherche mobile qui augmente l'effet du signal de classement pour aider nos utilisateurs à trouver encore plus de pages qui sont pertinentes et mobile-friendly."

L'influence des appareils mobiles ne va pas disparaître, les éditeurs de sites doivent donc accepter le fait que les sites Web doivent être optimisés pour les mobiles. Ainsi, voici votre liste de contrôle SEO mobile pour veiller à votre positionnement SERP !


Oubliez le Flash

Le Flash ne passe pas sur les navigateurs mobiles, les sites qui tirent parti de cette technologie sont tombés dans les classements mobiles. Le rapport de la convivialité mobile de Google recommande d'utiliser des "technologies Web modernes" pour le contenu, les animations, et la navigation.

Au lieu d'utiliser cette technologie, profitez de l'effet de levier du HTML5 pour vous assurer que votre contenu et que les autres éléments du site s'affichent correctement sur les ordinateurs de bureau et les appareils mobiles.

Oubliez les Pop-Ups plein écran

Alors que les pop-ups sont souvent utilisées pour saisir les adresses e-mail ou promouvoir des choses comme de nouvelles applications, celles-ci sont à mettre de côté sur les sites Web mobiles. Elles sont souvent considérées comme intrusives, comme une nuisance pour les utilisateurs et qui perturbe l'UX d'un site.
Google va pénaliser un site qui permettra à ces annonces de s'afficher.


Renseignez la balise Viewport

Viewport est une sorte de balise meta qui fournit aux navigateurs des directives sur la façon de manipuler la dimension des pages pour un périphérique donné. Celles-ci apparaissent à la tête de votre page Web et, si aucun tag viewport n'est mis en œuvre, les navigateurs mobiles vont tout simplement rendre la page telle qu'elle apparaît sur un ordinateur de bureau. Ceci est clairement problématique et fixe votre site comme "non mobile-friendly" automatiquement.

Google fournit un tutoriel pour cette mise en place et ses instructions indiquent le réglage de la valeur viewport. Cela permet à une page de correspondre à la largeur d'un appareil donné. En outre, en utilisant la première échelle de valeur = 1, cela permettra à une page d'occuper tout l'écran de l'appareil que ce soit en mode portrait ou paysage.

Assurez-vous de la taille de votre contenu par rapport à la fenêtre. Cela est facile à faire parce que Google fournit un tutoriel pour ça aussi.


Veillez aux tailles de la police de caractère et l'espacement entre des liens

En admettant que vos fenêtres sont correctement définies, la police du texte devrait se dimensionner automatiquement pour le périphérique. Google a quelques recommandations supplémentaires pour aider à optimiser votre texte. Tout d'abord, il est conseillé d'utiliser une police de base de 16 pixels avec un espacement vertical entre les caractères fixés à la hauteur de ligne - par défaut de 1.2em.

Aussi, essayez d'éviter d'utiliser une variété de tailles de police pour ne pas que votre page semble désordonnée et désorganisée.

En ce qui concerne les liens et les boutons de la page, il faut comprendre que le doigt humain est beaucoup plus imprécis qu'un curseur de souris et a besoin de plus d'espace pour travailler. Si vous ne parvenez pas à fournir la quantité appropriée d'espacement ou des boutons et des liens qui sont trop petits, préparez-vous à être pénalisé par Google.

Le géant de la recherche suggère également des boutons qui ne sont pas inférieurs à 7mm (48 pixels) de large pour éviter que d'autres éléments ne les jonche accidentellement en les utilisant. L'espace autour de chaque bouton ne doit pas être inférieur à 5 mm.


Un contenu optimisé

Que vous visiez un classement pour des ordinateurs de bureau ou mobile, le contenu est l'une des meilleures façons de le faire. Le contenu sur mobile, cependant, est un peu différent de celui des ordinateurs de bureau. Les mots-clés sont, bien sûr, nécessaires dans le contenu mobile, mais, par rapport à la version bureau, il y a des différences de densité. Selon une étude récente de Searchmetrics pour le classement des résultats mobiles, la densité des mots clés sur petit écran (5.48 mots-clés) est d'environ la moitié de celle sur les écrans plus grands (10.22 mots-clés).

La même étude a montré que le nombre de mots moyens à utiliser sur mobile (868) est nettement inférieur à celui de la version bureau (1285). Cela signifie que le contenu mobile devrait être plus court, étant donné que les tailles d'écran ne sont pas idéales pour une recherche profonde, mais doit toujours être assez long pour bien couvrir un sujet.

Les images de contenu montrent un schéma similaire - le nombre moyen d'images sur les postes de travail se chiffre à environ à 9, alors que sur les mobiles, au moins 4 peuvent être déposées. Cela correspond probablement à un effort pour maintenir la vitesse de chargement de la page élevée, car un site lent sera également pénalisé par Google et probablement abandonné par le visiteur.

En plus de ces différences entre mobile et ordinateur de bureau, l'étude suggère que l'importance des liens entrants est en baisse sur le mobile en raison du fait que le contenu est plus généralement partagé sur les médias sociaux que par le biais de liens directs.



Il y a encore d'autres pratiques SEO mobiles à respecter, mais cette liste de contrôle devraient permettre à votre site d'être prêt à challenger un concurrent dans le SERP mobile. Etes-vous surpris par ces différences entre le contenu mobile et d'ordinateur de bureau? Quel point vous semble le plus surprenant?

Version AMP de l'article

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies pour vous proposer des publicités ciblées adaptés à vos centres d’intérêts et réaliser des statistiques de visites.