WEB, MOBILE, RÉFÉRENCEMENT

jeudi, 21 juillet 2016 10:27

Windows 10 à l'affût de vos données personnelles selon la CNIL

Écrit par Cédric LOUÉ
Publié dans news

Windows 10 recueille trop de données de ses utilisateurs français, la CNIL l'a déclaré dans un communiqué officiel à Microsoft cette semaine. La Commission Nationale de l'Informatique et des Libertés (CNIL) a également accusé Microsoft de suivre les utilisateurs de Windows 10 et de proposer des publicités ciblées, sans le consentement des utilisateurs.


La CNIL a donné à Microsoft trois mois pour se conformer à la Loi sur la protection des données ou la société fera face à des sanctions et/ou des amendes.

Après une enquête informelle, la CNIL a soulevé plusieurs points comme le transfert des données des utilisateurs français aux États-Unis, en dépit de la suspension du Safe Harbor depuis octobre dernier.
La CNIL a également constaté que Microsoft "mettait des cookies publicitaires sur les terminaux des utilisateurs sans bien les informer de cela à l'avance ou en leur permettant de s'y opposer."

Le manque de sécurité et l'absence de consentement font également l'objet de préoccupations.
"La société permet aux utilisateurs de choisir un code à 4 caractères pour s'authentifier sur tous les services en ligne, notamment pour l'accès à leur compte Microsoft, qui énumère les achats effectués dans la boutique. Mais le nombre de saisies autorisées pour entrer le code PIN n'est pas limité, ce qui signifie que les données de l'utilisateur ne sont pas sécurisées ou confidentielles" déclare la CNIL dans un communiqué de presse, ajoutant:" un ID publicitaire est activé par défaut lorsque Windows 10 est installé, ce qui permet aux applications Windows et les applications tiers de surveiller l'utilisateur lors de sa navigation et d'offrir de la publicité ciblée sans obtenir le consentement des utilisateurs".

La CNIL a dit que si Microsoft résoud ces questions dans un délai de trois mois, aucune autre mesure ne sera prise.

L'avocat de Microsoft, David Heiner a déclaré à Reuters "que son cabinet travaillerait en étroite collaboration avec la CNIL dans les délais donnés pour arriver à des solutions acceptables."

Version AMP de l'article

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies pour vous proposer des publicités ciblées adaptés à vos centres d’intérêts et réaliser des statistiques de visites.