WEB, MOBILE, RÉFÉRENCEMENT

mardi, 17 mars 2015 15:25

Baromètre: 71% des Français partis en voyage ont préparé leurs séjours sur Internet

Publié dans Communiqués de presse

L'année touristique 2014 se conclut de façon contrastée : 62% de Français partis (+ 3 points) mais une baisse des longs séjours marchands (- 5 points) au profit de courts séjours marchands (+ 3 points) et un nombre de types de séjours pris par individu en baisse (courts séjours marchands ou longs séjours)

E-tourisme : une préparation en ligne incontournable : 71% des Français partis ont préparé leurs séjours sur Internet... ; 45% des Français partis ont entièrement réservé en ligne tout ou partie de leurs séjours ;
32% des Français partis ont consulté leurs smartphones et/ ou tablettes pour leurs séjours

Analyse des résultats par Guy Raffour, dont le Cabinet a réalisé l'étude, et commentés par Mario Gavira, Directeur Général d'Opodo France


Guy Raffour : PARTIR... se changer les idées, se ressourcer, se retrouver avec des amis, sa famille, côtoyer la différence, se dépayser, s'aérer, se remettre en forme, se cultiver, s'amuser... les Français nous expriment de multiples raisons qui justifient leur désir de partir et qui légitiment une dépense importante par rapport à leur revenu disponible.

Pour assouvir ce qui est devenu un "besoin vital" pour plus d'1 Français sur 2, quelle que soit la catégorie socioprofessionnelle, l'arbitrage budgétaire se généralise : près de 70% des Français partis prévoient un budget ; la comparaison des prestations est leur 1er comportement adopté ; ils dépensent moins une fois sur place et ils réduisent leurs séjours.

Partir est une de leurs priorités mais ils "rationalisent leur envie" selon leurs possibilités financières et cherchent tous les moyens pour optimiser le rapport qualité / prix des prestations. Ainsi 71% des Français partis, un record, ont préparé leurs séjours en ligne en 2014 et cette préparation les rend de plus en plus "experts".
Grâce à un calendrier propice aux courts séjours, l'année 2014 se conclut par une hausse du taux de départ des Français, mais... corrélée à un report des longs séjours marchands vers des courts séjours marchands et à une baisse du nombre de types de séjours par individu (courts séjours marchands ou longs séjours).

  "  35% des Français de 15 ans et + sont partis en courts séjours marchands en 2014, soit 18,6 millions de Français, + 3 points versus 2013


Les Français ont profité d'un calendrier favorable aux courts séjours : un mois de mai en "viaducs" : jeudis 1er, 8 et 29 mai ; lundis de Pâques (21 avril), de Pentecôte (9 juin), du 14 juillet ; vendredi 15 août ; Noël un jeudi.... Cependant ces courts séjours ont souvent remplacé des longs séjours marchands qui baissent de façon importante :

  "  le taux de départ des Français de 15 ans et + en longs séjours marchands (hébergements payants de tous types), se situe à 34% en 2014 contre 39% en 2013 soit une baisse de 5 points

  "  le taux de départ des Français de 15 ans et + en longs séjours non marchands (hébergement dans la famille/ amis/ résidence secondaire) se situe à 28%, soit un seul point de plus versus 2013

  "  le taux de départ global en longs séjours (marchands ou non), ce que l'on nomme les "vacances", s'établit à 56% en 2014

  "  le taux de départ global des Français de 15 ans et + en séjours de loisir (courts marchands et /ou longs marchands ou non) en 2014 s'établit à 62%, soit 32,9 millions, une hausse de 1,7 million vs 2013

Ce taux de départ en hausse est à mettre en parallèle avec deux facteurs : le report de longs séjours marchands vers des courts séjours marchands et une baisse effective du nombre de types de séjours : 50% des Français partis en 2014 ont réalisé 1 seul type de séjour contre 46% en 2013.


LA CROISSANCE DU NOMBRE DE E-TOURISTES SE POURSUIT ET PORTE EN ELLE UN DEFI MAJEUR POUR LES ACTEURS

Guy Raffour : l'adéquation du media Internet au secteur du tourisme est plébiscitée par les touristes : préparation au moment souhaité, sans se déplacer, 24h sur 24 / 7 jours sur 7, en consultant des contenus multimedia et des avis, de façon répétée si nécessaire, avec un accès en temps réel aux disponibilités et à la réservation, la possibilité de comparer toutes les prestations en recherchant le meilleur rapport qualité/ prix par simples clics avec des tarifs yieldés, en menant des recherches par profils (famille, couple sans enfants, célibataire...), par segments (sportif, festif, farniente, culturel, gastronomique, découverte...), et ce en exprimant des requêtes sur les moteurs en langage quasi naturel.

Le client acquiert un nouveau pouvoir en accédant à des systèmes d'information auparavant réservés aux seuls professionnels et il a toutes les possibilités d'accéder aux prestations de son séjour, tout en profitant des échanges on line avec des communautés qui enrichissent son savoir.
Les séjours expérientiels s'expriment dans toute leur précision, rendant les offres personnalisées, dédiées, accessibles auprès de tous types d'acteurs quels que soient leurs tailles, spécificités, emplacements.

La proximité que crée Internet avec les prestataires est un atout reconnu par les e-touristes. Ainsi le voyage virtuel précède le réel : la phase de recherche est vécue majoritairement comme un plaisir car on se projette dans ses vacances, ses loisirs, la détente avec des récits, photos, vidéos, webcams, sons, dans une dimension multisensorielle… A son retour on partage ses souvenirs et commentaires en ligne.
On constate que le tourisme en ligne accentue la vente directe des prestations, le dépackaging et l'accès aux offres de l'économie collaborative. L'émergence de nouveaux acteurs nés avec le numérique qui massifient des offres de particuliers, comme dans le transport ou l'hébergement, est un défi majeur pour les acteurs professionnels du secteur. Ceux-ci y répondent par une recherche constante de valeur ajoutée au meilleur rapport qualité/ prix/ service.

La marque est essentielle pour exprimer la qualité de sélection des prestations, la négociation tarifaire, la mise en œuvre humaine et technique des prestations, l'attention portée à toutes les étapes avec le client, et in fine les garanties, l'après-vente, la fidélisation (via des programmes, avantages).
Dans ces évolutions majeures, la production et l'intermédiation sont appréciées par les Français qui souhaitent de l'expertise humaine notamment lorsqu'ils partent pour des séjours à l'étranger et lorsqu'ils n'ont ni le temps, ni la volonté ou l'expérience de mener eux-mêmes la recherche de combinaisons de prestations adéquates. Un séjour de vacances est chargé de valeur émotionnelle et implique des déplacements pour soi ou ses proches les plus réussis possible. Les Français se font accompagner alors par des producteurs, tour-opérateurs et agences de voyages on et off line.

La présence dans les flux de passage hebdomadaire est appréciée (galeries marchandes, centre-ville, zones de travail, d'études…) avec la recherche de lien social. Les Français sont très exigeants et attendent de cette intermédiation l'excellence : prise en charge, disponibilité, écoute, personnalisation, rapport qualité/ prix, expertise, connaissances, suivi pendant le séjour, informations en temps réel, service après-vente, animation… Ils recherchent la rassurance dans un monde instable d'un point de vue géopolitique et soumis à des aléas climatiques et sanitaires fréquents. Ils souhaitent être "reconnus" dans leur acte d'achat qui représente une dépense importante. Au-delà d'une somme de produits, ils achètent du service.

Le multicanal, dans un domaine aussi impliquant que le séjour de loisir est porteur mais il est soumis à une évolution majeure des comportements des Français qui peuvent débuter leur recherche on line et conclure off line ou l'inverse, dans une relation "responsive" très opportuniste quant au rapport qualité / prix.

La numérisation des données, leur diffusion, leur stockage pour traitement / analyse/ proposition, sont devenus stratégiques pour les acteurs de l'offre. Le cycle actions/ réactions s'accélère et les positions évoluent au gré des innovations.

  "  71% des Français partis, soit 23,2 millions, ont consulté Internet pour préparer leurs séjours en 2014

  "  14,8 millions de Français ont réservé tout ou partie de leurs séjours sur Internet en payant intégralement en ligne, soit 45% des Français partis en 2014. Ce taux est identique à 2013 et s'explique essentiellement par l'importance des longs séjours non marchands (28%), par la destination France majoritaire où la voiture personnelle est le principal mode de transport, mais également par le souhait d'une validation humaine de leur acte d'achat (téléphonique ou face à face)

" Une fois de plus cette étude souligne l'importance des vacances pour les français. Cette année, avec les différents ponts de mai, les voyageurs ont privilégié les courts séjours et les city breaks, ainsi des destinations européennes ont su en profiter. La pertinence de l'offre Opodo permettant au voyageur d'avoir un large choix de destinations et de moduler la durée de son séjour nous a permis de stabiliser le panier moyen sur le vol comme sur le séjour malgré un contexte de crise. " Déclare Mario Gavira, Directeur Général d'Opodo France

LE M-TOURISME : UNE NOUVELLE FAÇON DE CONFIGURER SON SEJOUR

Guy Raffour : l'Internet mobile accompagne de plus en plus les Français via des services et des offres géolocalisées et en temps réel, au gré de leurs envies, besoins et profils.

Les contenus mobiles changent la façon de préparer les séjours : les touristes prévoient l'essentiel en amont et se laissent davantage de souplesse pour organiser sur place les activités souhaitées, modifient davantage leurs séjours (durée, lieux, options…), voire dépensent davantage grâce à la disponibilité des informations adéquates sur telle ou telle activité possible "juste à temps".

C'est une réelle opportunité pour les acteurs présents on line de vendre des prestations 24 heures sur 24, 7 jours sur 7, avec une grande réactivité.

Pour les Français qui possèdent un smartphone ou une tablette, la connexion devient ubiquitaire et change la façon d'appréhender le séjour le rendant plus improvisé mais aussi plus dédié…

  "  32% des Français partis ont utilisé leur smartphone pour leurs séjours de loisir, que ce soit pour la préparation des séjours ou la réservation


"Une fois de plus la 13ème édition de cette étude de référence souligne l'importance des vacances pour les Français. Cette année, avec les différents ponts de mai, les voyageurs français ont privilégié les courts séjours ainsi que les city breaks, et les destinations européennes ont su en profiter. Nous avons adapté notre offre pour suivre ces tendances et satisfaire les envies de nos clients.

Par ailleurs, la préparation de plus en plus massive des séjours en situation de mobilité nous incite à proposer des applications et sites optimisés toujours plus intuitifs et performants afin d'accompagner et favoriser la hausse des réservations sur mobiles et tablettes. La progression que nous avons enregistrée sur ce point est extrêmement encourageante." Déclare Mario Gavira, Directeur Général d'Opodo France.


Tels sont les principaux enseignements du Baromètre Opodo 2015 réalisé par le Cabinet Raffour Interactif


Depuis 13 ans, ce Baromètre mesure avec précision l'évolution des départs en courts séjours marchands et/ou en longs séjours (marchands et non) ainsi que l'utilisation que font les Français de l'Internet fixe et mobile pour préparer et réserver leurs séjours.

Le Baromètre 2015 a été réalisé de janvier à février 2015 par le Cabinet Raffour Interactif auprès de 1 035 personnes représentatives de la population Française de 15 ans et +, par enquêteurs professionnels, en face à face à domicile, avec application d'un plan de sondage par la méthode des quotas croisés portant sur les catégories socioprofessionnelles, l'âge, les régions, la taille des communes, le sexe



Lexique :
- Court séjour payant : de 1 à 3 nuits consécutives hors du domicile principal pour des raisons de tourisme de loisir (hors professionnel) dans un hébergement payant de tout type
- Long séjour : de 4 nuits et plus consécutives hors du domicile principal pour des raisons de tourisme de loisir
- E-touriste : individu ayant préparé et/ou réservé un séjour en ligne au cours de l'année 2014
- (*) les données en millions d'individus représentent des projections réalisées sur la base de la population Française métropolitaine de 15 ans et plus (14 ans révolus), soit 53,2 millions d'individus en janvier 2015.

*Données soumises aux droits d'auteur et de la propriété intellectuelle.

Dernière modification le mardi, 17 mars 2015 15:31

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies pour vous proposer des publicités ciblées adaptés à vos centres d’intérêts et réaliser des statistiques de visites.